Présentation générale de notre commune

Notre blason

img082

« D’azur aux trois ponts d’argent en chef, à la montagne de sable, portant une miche d’or » (Armoiries de France – blason créé par Edmond Duplan en 1963)

L’origine du nom de notre village :

De « Poti Acum » à Pouzac :
Potitus était à l’origine le nom du maître qui habitait la maison gallo-romaine (dont les vestiges ont été retrouvés près de l’église en 1988).
Poti Acum : domaine de Potitus, mais entre Potiacum et Pouzac, ce nom a subi de nombreuses transformations : au 12 siècle, on trouve Posa (en patois posé près du mont); en 1313, Pozac; en 1429, Posac ; en 1460, Posat ; en 1623, Pousac ; en 1663, Pousat ; en 1743, Pousac ; en 1789, Pouzac, en 1800, Pousac et depuis 1887, Pouzac.

Par son vécu historique, POUZAC a un riche passé :

 son histoire commence 3000/2000 avant Jésus Christ (petits silex
retrouvés lors de fouilles et visibles à la Mairie) ;

 on trouve trace d’un oppidum (village fortifié),d’un autel votif

lautel-votif

dit de Montimars (300/200 avant Jésus Christ) et d’une villa
gallo-romaine » (grande exploitation du Ier au Xème siècle) ;

 une église classée aux Monuments Historiques;

Par ses ressources, POUZAC a un sol et un territoire unique :

 l’eau est omniprésente dans le village : l’Adour, l’Alaric, l’Anou, la Gailleste
traversent le village, de part et d’autre ;

 le sol est riche, de la terre à foulon (XIXème pour les tisserands) à la
carrière d’ophite en passant par la « pouzacite » (variété de sable) et
le kaolin, pour la céramique ;

 des produits du terroir spécifique: la pomme de Pouzac, quasiment disparue
et la « mique » (boule de farine et de millet) ; cela explique pourquoi les
Pouzacais sont surnommés les « Micoutès ».

Par son caractère, POUZAC a ses originalités et ses particularités :

 deux clochers pour un seul village… : celui de l’église excentré, celui de
l’école au centre du village… ;

 d’anciens haras nationaux (il y avait des champs de courses au XIXème
siècle) ;

 un château d’inspiration d’une « villa palladienne » de l’époque Restauration

 un général du génie reconnu, le général Laffaille (stèle, Légion d’Honneur en
1831) ;

Par sa convivialité, POUZAC accueille et est un village dynamique

 des gîtes communaux (l’ancien presbytère a été transformé en 5
appartements).

 une vie associative très active sur le plan sportif, culturel, loisir et éducatif ;

 des circuits de promenades et un parcours de santé au Camp de César
(ancien oppidum) ;

 des traditions festives : la fête locale (29 Novembre jour de la Saint
Saturnin), la fête d’été avec sa célèbre Jambonnade et l’embrasement du
feu de la Saint Jean.